Clinique Alleray-Labrouste

Clinique médico-chirurgicale

Anesthésie - Réanimation

La consultation pré-opératoire d'anesthésie

Elle est rendue obligatoire par le décret du 5 décembre 1994 et doit être effectuée pour toute intervention programmée à distance de celle-ci.
Pour cette consultation, le patient sera orienté préférentiellement vers l’anesthésiste qui le prendra en charge par la suite. Le secrétariat des anesthésistes est ouvert tous les jours de la semaine afin de pouvoir répondre aux interrogations des patients. 

L’acte d’anesthésie peut être réalisé par différents moyens :

  • Une anesthésie générale : légère sédation ou profonde.
  • Une anesthésie loco-régionale concernant la partie du corps opérée.

Le choix de la technique est une décision médicale en fonction de la chirurgie et de l’état général du patient *.

*Dans tous les cas, l’anesthésie et le confort du patient seront assurés.

L'organisation de la salle de réveil

Tout patient ayant eu une anesthésie (quel qu’en soit le type) doit passer en salle de réveil.

Ce passage permet :

  • La surveillance des paramètres vitaux et de l’état général du patient durant la période post-opératoire immédiate
  • La prise en charge de la douleur post-opératoire immédiate

La surveillance renforcée

Elle peut être assurée au niveau de deux services :

  • L’USIC (Unité de Surveillance Intensive en Cardiologie)

Pour les patients présentant une pathologie cardiaque

  • Le service de surveillance continue

Pour la surveillance post-opératoire d'interventions lourdes et complexes et la surveillance des patients présentant des problèmes graves au cours de leur hospitalisation.

L’anesthésie avec hypnose (ou hypno-sédation)

Depuis la rentrée 2011, la clinique Alleray-Labrouste propose des anesthésies avec hypnose. Une infirmière anesthésiste diplômée de l’institut français d’hypnose participe activement et accompagne les patients souhaitant bénéficier de cette technique pour la réalisation de gestes chirurgicaux simples et lors d’endoscopies digestives (coloscopie – fibroscopie gastrique).

Le traitement post-opératoire de la douleur

Il est rendu possible par différents moyens :

  • Administration d’antalgiques par les IDE.
  • PCA (pompe déclenchée par le malade et permettant de délivrer des doses de morphine en fonction du degré de douleur ressentie).
  • Cathéter de péridurale mis en place en préopératoire et permettant l'analgésie prolongée sur plusieurs jours.
  • Cathéter perinerveux mis au moment de l'intervention et permettant une prolongation de l’anesthésie locorégionale.

L’économie de sang
Nous assurons à nos patients les stratégies d’épargne sanguine suivantes :

  • Sur le plan chirurgical : une hémostase soigneuse.
  • Sur le plan anesthésique :
    • Préparation et optimisation de l'hémoglobine du patient par utilisation de l'érythropoïétine (EPO) – si nécessaire -  dès le préopératoire, et traitement ferrique.
    • Contrôle tensionnel strict peropératoire.
    • Récupération peropératoire par la méthode du cell-saver
    • Récupération pos topératoire.


Entente préalable et Consentement éclairé

Lors de votre consultation avec votre médecin et/ou chirurgien, il a été décidé d’une intervention ou examen nécessitant une anesthésie.

Un document « d’entente préalable » vous sera remis, à consulter, dater et signer.

Ce document vous sera demandé, soit à la consultation de préanesthésie, soit lors de votre admission à la clinique.

Consultez le document

Visit lbetting.co.uk how to sing-up at ladbrokes